Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Nous passons beaucoup de temps dans nos maisons, nous y mangeons, dormons et vaquons à de nombreuses distractions dont le ménage. Nous savons à présent que l’air d’une maison est souvent plus polluant que celle d’extérieur, pourquoi ? La peinture, les matières utilisées dans les matériaux de construction, dans les produits ménagers, etc. d’où l’importance de bien réfléchir à notre mode de fonctionnement.

Pourquoi acheter tant de produits différents où l’on paye surtout la marque, sans compter la pollution qu’ils engendrent au niveau des produits chimiques et celui des plastiques le jour où vous allez jeter votre énième flacon plastique à la poubelle ou au recyclage, sachant qu’un plastique recyclé une fois ne pourra plus être recyclé.

 

Changer votre mode de consommation en passant par la fabrication de vos propres produits ménagers va vous permettre de faire des économies, de respecter davantage votre environnement et aussi jouer sur votre santé.

 

Nettoyer sa maison n’est pas un geste anodin !

 

Pour débuter cette série d’articles de DIY, je vous propose de fabriquer un produit d’entretien ménager polyvalent (pour toutes les surfaces grasses et calcaire), efficace, sain et extrêmement économique.

 

Le saviez-vous ?

Avez-vous déjà fait attention aux nombreux logos rouges marqués d’une croix à l’arrière des produits ménagers que vous achetez dans le commerce ? Non, vous ne trouvez pas ça angoissant de voir tous les dégâts qu’ils causent ? il serait peut-être temps.

Voici déjà ce que vous pouvez noter :

– Javel, produit w.c., certains désinfectants : vont de l’allergène aux agents cancérogènes, sans oublier les perturbateurs endocriniens ;

– Javel : brûlures, libère du dichlore (gaz toxique pouvant mener à la mort), produit des dérivés chlorés (chloramines) en contact de l’urine qui irritent fortement les muqueuses

– 91 % des produits ménagers ont des émissions cancérogènes, notamment en libérant du formaldéhyde (selon l’Ineris)

 

Comment stopper notre impact sur l’environnement et éviter ces produits toxiques ?

Il suffit de fabriquer ses produits maison & naturel, c’est tellement simple !

 

 

La recette :

Pour ma part j’adore celle aux écorces d’agrumes, c’est donc celle que je vous propose ici. Non seulement elle sent tellement bon et en plus cela évite d’avoir à ajouter des huiles essentielles qui sentent moins, ou alors il faut abuser des gouttes, à la limite de vider votre petit flacon qui coute si cher pour avoir le même résultat. Ce nettoyant ménager sera votre allié dégraissant, désinfectant, détartrant et désodorisant.

 

  • Pour déboucher vos toilettes et les canalisations :

Saupoudrez de cristaux de soude ou bicarbonate de soude (200 gr) bien que d’après mes recherches les cristaux fonctionnent mieux pour déboucher

puis Versez-y le vinaigre blanc chauffé (20 cl)

Fermez avec un couvercle

Lorsque l’effet de mousse s’arrête, rincer avec de l’eau bouillante

Laissez agir au moins 30 mn

 

Avant d’utiliser cette solution, essayez d’abord de déboucher manuellement comme vider le siphon par exemple.

 

  • Pour dégraisser (four, vitrocéramique, friteuse)

Saupoudrez de bicarbonate de soude (2 c.s.)

Imbibez votre éponge de vinaigre blanc infusé chaud (1 c.s.)

Frottez de suite pour enlever les tâches de gras

 

Vous pouvez aussi vaporiser le vinaigre blanc sur les surfaces grasses, saupoudrer de bicarbonate de soude et laisser agir toute la nuit. Le lendemain il suffit de frotter, puis rincer.

 

  • Recette de l’infusion aux agrumes

Deux semaines avant d’utiliser le vinaigre blanc

  • Faites macérer l’écorce d’une orange dans le vinaigre blanc
  • Fermez le bocal

 

 

Bon à savoir :

Lorsque l’on mélange le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude nous obtenons une réaction chimique effervescente qui ne présente aucun risque pour notre santé, et qui est lié à l’association d’un basique et d’un acide. Il en résulte du dioxyde de carbone (qu’on retrouve dans l’air que nous respirons), de l’eau et du sel (l’acétate). Comme certains le disent, cela donne de l’eau ! donc d’où l’intérêt ? Tout dépend du dosage et de la manière dont vous allez utiliser ce mélange.

 

Ma petite astuce :

Vous avez beaucoup de calcaire, posez un vieux torchon ou morceau de tissu récupéré d’un vieux t-shirt que vous allez enrouler autour de votre robinet (pour l’exemple), versez-y votre mélange et laissez agir au moins 15 minutes.

A bientôt mes Happy Green !

Et si vous avez aimé l’article, partagez-le 😉