Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Excursion à James Bond Island

8 h : un minibus vient nous chercher pour nous emmener vers Ao-Nang tout en passant par les différents hôtels pour chercher d’autres touristes 

11 h Phang Nga Bay :

Nous arrivons à l’embarcadère pour naviguer sur un long tail boat avec une trentaine d’autres voyageurs. Deux bateaux sont affrétés pour aller vers James Bond Island, nous départager par le fait que nous avons choisi en plus l’option « canoé ».

Pendant que le premier bateau s’en va, nous attendons au soleil que notre bateau s’amarre. Là, notre pilote tient à la main le bateau pour qu’il reste près du quai afin que nous puissions monter à bord, pas toujours évident, car le bateau tangue.

Lot cave & canyon :

Nous voguons jusqu’au milieu des îles, et accostons un grand bateau « sea canoe » où nous changeons de monture pour un canoë gonflable. Nous y sommes reçus comme des VIP par un pagayeur très charmant, qui nous emmène auprès d’une ile fabuleuse, où l’on peut apercevoir grottes, nids d’hirondelles, arbustes et cactus niché sur les hauteurs.

Nous passons par des chemins biscornus pour lesquelles nous devons nous allonger pour passer… mais qu’elle magnifique surprise et splendeur de découvrir dans les brèches de la falaise, de petits espaces loin du bruit et de la foule touristique, un fond de mer vert émeraude illuminé par un ciel découvert.

À notre sortie de ce lieu magique, nous longeons le bord de l’ile vers les mangroves où nous observons les petits poissions « fish foot » nichés sur les racines d’arbres, une noix de coco en main achetée auprès d’un marchand naviguant juste à l’entrée des mangroves.

12h : arrivée sur James Bond Island,

Arrivée un peu délicate, car le bateau s’amarre par l’avant, nous devons donc escalader chaque siège pour sortir de là.

Une foule intense dès l’entrée sur l’ile, surveillée par des gardiens. Un stand derrière l’autre avec un peu toujours les mêmes articles « coquillages, bijoux en perles, écharpes ».

Sur l’ile, une grotte suivie d’une superbe plage de coquillage mélangé au sable blanc. De là part un escalier créé dans la roche qui nous amène à des points de vue superbes.

C’est un très bel endroit, mais quel dommage qu’il y ait tellement de monde.

 

13 h 30 : Sur le chemin vers le village, nous tombons en panne — petit problème de moteur qui heureusement sera vite réparé.

13 h 40 Koh Panyee :

Arrivée au village flottant, jonché d’une centaine de bâtiments dans le style thaï, la sortie du bateau est un peu difficile, car le quai est petit, et chaque lame de bois du sol bouge. Des parcs à poissons devant la montée de l’entrée nous font comprendre qu’au menu nous aurons du poisson. Ce qui se confirme avec des beignets croustillants de poisson, soupe de crevettes aux épices, omelette et encore du riz.

 

14 h 50 Suwarkhuha Temple :

Arrivée au Temple des Singes. Devant nous, une entrée dans la roche nous annonce le temple ainsi que quelques singes qui attendent poliment qu’on leur jette des fruits. Ils ne sont pas très grands, environ 30 cm de haut, de couleur brun clair aux poils ras, et d’une longue queue. Lorsque nous entrons dans la grotte, nous découvrons une dizaine de statues de bouddha, y compris un grand bouddha couché recouvert d’or, et au-dessus duquel l’on peut voir un site de prière avec deux statues de moine plus vrai que nature. Non loin du bouddha couché, un ‘vrai’ moine médite, nous le voyons par moment bénir des passants et leur offrir un fil qu’il leur met aux poignées.

Il est possible de continuer la visite vers la grotte ‘light cave‘ où l’on a une vue sur la forêt et les singes ainsi qu’une bonne dizaine de bébés singes d’environ 15 cm de haut.

Nous continuons vers la ‘Dark Cave’, il fait sombre et humide, au-dessus de nous vole une centaine de chauves-souris.

 

15 h 30 : arrivée aux chutes d’eau

Le départ se fait au bord de la rivière, dans un parc bien vert, la température a bien augmenté et l’air humide. Lors de la montée, nous regrettons nos baskets, d’ailleurs c’est là que se termine la vie de mes tongs papillon qui ont fait tellement de chemin et de pays avec moi… snif…

Il nous manque également notre produit antimoustique, car il y en a partout, je me fais piquer au moins une dizaine de fois, faut dire que j’attire les moustiques, tant mieux pour les autres… lol…

Malgré ses deux inconvénients, la balade vaut le coup, nous entrons dans la jungle avec à nos pieds une belle vue sur de petites cascades et une eau rafraichissante. Nous sommes seules, la plupart des gens sont restés dans le premier bassin. Par contre pas le temps de s’attarder, car nous sommes attendus pour le retour. Nous avons presque failli louper le départ.

 

Pour ne manquer aucun article, abonnez-vous à la Newsletter 😉

Vous pouvez également me suivre sur les réseaux

Et si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux

↓↓↓↓