Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Dans mes dernières vidéos disponibles sur ma chaîne YouTube vous avez pu découvrir notre potager en permaculture, méthode que nous avons mis en place il y a plus de trois ans. Cette année nous réaménageons entièrement notre potager afin de l’agrandir et ainsi augmenter notre rendement pour être le plus autonome possible en alimentation.

Pour débuter cette série d’articles, je vous propose de commencer par les bases.

UN POTAGER QUI S’AUTO-GÈRE

Lorsque l’on décide de créer un potager naturel selon les principes de la permaculture cela demande beaucoup de travail au départ. Il faut penser à l’aménagement pour optimiser un maximum l’espace et les besoins pour favoriser un bon éco-système. Ensuite il faut trouver les matériaux dont vous allez avoir besoin comme par exemple de la bonne terre, du bois pourris, des feuilles, et de quoi créer un bassin, etc…. puis il faudra tout mettre en place. 

La base demandera du temps et beaucoup d’efforts, mais après vous n’aurez plus grand chose à faire. La nature fera le reste ! du moins en grande partie.

UN SOL SANS LABOUR

La terre grouille de vie : vers de terre, insectes, champignons, bactéries et micro-organismes maintiennent le sol riche et meuble ! il faut donc en prendre soin. Il ne faut jamais labourer la terre, la vie de la terre se charge de tout ainsi que le paillage.

BIEN CHOISIR VOS PLANTES ET LÉGUMES

Pour obtenir un bon rendement, il est primordial de bien étudier votre sol, votre climat afin de choisir les plantes et légumes adaptés. Il faut aussi choisir une majorité de plantes qui peuvent se multiplier facilement tous les ans afin d’économiser sur l’achat de graines. 

Les plantes et légumes doivent être associés afin d’optimiser leurs besoins mutuels, leurs synergies. 

LE PAILLAGE / MULCH

Le paillage consiste à la mise en place d’une couche de paille / déchets végétaux qui va couvrir le sol afin de limiter la déperdition d’eau vous faisant ainsi économiser de l’argent, mais aussi protéger vos plants des intempéries, va le nourrir en se décomposant, et va maintenir la vie du sol.

En permaculture on ne laisse jamais la terre nu.

UN POTAGER EN SYMBIOSE AVEC LA VIE

Dans un potager en permaculture, les animaux et insectes sont les bienvenus pour maintenir l’éco-système. Tout produit (pesticides, etc..) sont proscrit !

On laisse les herbes et ‘mauvaises’ herbes qui servent de paillage naturel, d’abris et de nourriture tout en permettant de cacher les légumes et de rendre la tache plus difficiles aux nuisibles. 

On met en place un abris à insectes, un abri de pierres pour les rampants, et des nids pour oiseaux, ainsi qu’un bassin.

DÉCOUVREZ NOTRE POTAGER NATUREL ET CE QUE NOUS METTONS EN PLACE

Et pour lire l’article associé :

Avez-vous un jardin ou un balcon aménagé ? 

Quelle technique utilisez-vous ? ou bien avez-vous des conseils à donner ?

Pour ne manquer aucun article, abonnez-vous à la Newsletter 🌸

Vous pouvez également me suivre sur les réseaux @nbjockers

Et si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux, merci 🌱

↓↓