Réveil à 8 h afin de partir suffisamment tôt en scooter, direction le Temple du Tigre (Tham Seua / Tiger Cave Temple) à Krabi.

Après 1 h 40 de route, les fessiers endoloris par le manque de rembourrage de la selle, nous sommes enfin arrivés à destination. Mais non sans peine !

Il y a très peu de panneaux indicatifs.

Pas de frais d’entrée pour le site, par contre on peut faire des dons à plusieurs endroits, et même pendant la montée des 1283 marches qui nous mène vers le sommet et le bouddha.

 

Mieux vaut ne pas avoir le vertige, et être en bonne condition physique. Les marches sont soit très petite, soit + de 40cm de haut, et surtout prévoir de l’eau. En tout cas, cela vaut la peine, de là-haut nous avons une vue sur les montagnes et la mer … il est également possible de méditer entre toutes les statues.

 

 

 

Une fois de retour en-bas, nous avons visité les grottes au milieu de la jungle, vu les moines qui balayent les sols de terre, leurs petites maisons sous les rochers, ainsi qu’un grand bouddha, et la peinture de bouddha sur la roche.

Nous avons continué notre parcours par la visite de la grotte du Tigre où des dizaines de statues de bouddhas sont posés les unes à côtés des autres.

 

 

Une moine nous a offert une banane à manger de suite, ainsi qu’un bracelet de fils de coton paprika en nous souhaitant la chance.

Non loin de là, j’ai acheté une statue de Ganesh doré pour moins de 10 euros.

Une petite pause s’impose pour se désaltérer, car la chaleur frappe fort. Là nous voyons encore un pauvre chien, bien maigre et ayant certainement la gale. Nous partageons nos maigres denrées avec lui au vu des Thaïs qui nous regardent, et doivent se dire ‘ah ses touristes’.

Sur le chemin du retour, nous cherchons les sources d’eau chaude « hot waterfall », mais rien n’y fait, il manque vraiment des panneaux indicatifs. Nous nous perdons un peu, arrivons dans une impasse, dont un petit restaurant nous donne bien envie de nous y plonger, histoire de boire quelque chose de frais au bord de l’eau.

Le retour fut un peu plus difficile, car aucun panneau n’indique « Ao Nang » heureusement on a vu que les arrêts de bus ont des cartes, assez bien faites avec des noms des hôtels, station-service comme point de repère.

Y êtes-vous déjà allé ? Cet article vous donne t’il envie d’aller découvrir ce lieu magnifique et magique pour pratiquer la méditation ?

 

Pour ne manquer aucun article, abonnez-vous à la Newsletter 🌸

Vous pouvez également me suivre sur les réseaux @nbjockers

Et si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux, merci 🌱

↓↓

%d blogueurs aiment cette page :